Editorial de septembre 2010

Vacances, j’oublie tout... 

Rentrée, contre-coup.


A la manière d’une respiration, les saisons se succèdent,  et nos rythmes de vie également. Ainsi, les périodes d’activités plus ou moins stressantes alternent avec celles de détente. Parmi elles, l’été est souvent synonyme de ressourcement. Les journées sont longues et chaudes et les congés permettent de relâcher la pression subie au travail.

Seulement voilà, après les vacances, la reprise va signifier le retour des obligations et des difficultés, voire des contrariétés de toute sorte. Comment alors ne pas se laisser entraîner et sombrer à nouveau dans une sorte d’adversité quotidienne se traduisant par une attente des prochaines vacances, qui n’ont jamais été aussi lointaines. Comment apprendre à se laisser porter par le courant de la vie, et non plus avoir le sentiment de devoir lutter pour le remonter ?

Avant tout, il s’agit de le décider. La rentrée est le moment de choix qui vont conditionner le déroulement de l’année. Comme ce moment magique entre l’inspir et l’expir, c’est entre les vacances et la reprise qu’il est possible de prendre le temps de décider une nouvelle organisation pour l’année qui se présente, juste avant d’être entraîné par le quotidien. Ainsi, il est possible de choisir de se prendre un petit peu de temps pour soi chaque semaine. Une heure, deux ou cinq, cela dépend de chacun. Courir, nager, aller au cinéma, le choix est vaste. Cet instant choisi permet alors de souffler, de respirer.

Respirer… Justement, où en sommes-nous de notre respiration ? Le souffle est une clé fondamentale qui nous accompagne partout et toujours. A chaque instant, nous avons le choix entre respirer inconsciemment, ou prendre une longue inspiration consciente, suivie d’une expiration apaisante. Essayez, juste maintenant, en lisant ces lignes…

A vrai dire, le résultat est édifiant. Et ce souffle, nous l’avons toujours sur nous. Donc, en permanence, nous avons le choix entre respirer dans un rythme rapide, de 15 à 20 fois par minute, inconsciemment stressant, ou d’utiliser ce souffle pour gérer et vivre nos émotions, plutôt que les subir, en apprenant la respiration longue et profonde du yoga, de 4 à 6 fois par minute.

Cette gestion de la respiration est le premier cadeau que nous offre le kundalini yoga. On associe souvent le yoga au calme, à la détente et la relaxation. La clé est dans le souffle, et on le rencontre dés le début du chemin. Bien d’autres présents se découvrent avec la pratique. Nous en reparlerons. En attendant, que ceux qui souhaitent partager cette expérience avec nous se sentent les bienvenus, car ils le seront.

Chaleureusement


Hervé

Le cyclamen Blanc

   Kundalini yoga et cercles de tantra
 

Commentaires  

 
0 #1 LawannaSmall 28-12-2017 19:42
I have checked your website and i've found some duplicate content, that's why you don't rank high in google,
but there is a tool that can help you to create 100% unique
articles, search for; Boorfe's tips unlimited content
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir