05/11 Porteurs de lumière
 

 

 

Porteurs de lumière

 

L‘humanité vit actuellement des moments bien difficiles. Que ce soit au niveau politique, avec les différents conflits qui agitent le monde, écologique, en voyant Gaïa, notre planète vivante, se rebeller contre son envahisseur, ou démographique, tant les divergences et les injustices sont criantes. Nous semblons traverser des heures bien sombres.

C’est pourquoi c’est une réelle bénédiction de pouvoir sentir que nous pouvons, tout un chacun, nous transformer en porteurs de lumière. Il s’agit en fait de petites choses très simples. Partant du constat que notre vie est une succession de petits instants, et que nous avons la possibilité à chaque moment de choisir notre comportement, notre humeur, nous pouvons agir sur la morosité ambiante et y mettre un peu de lumière. Un sourire, qui en entraine un autre, une parole douce, un petit peu de bienveillance, à bien y regarder, c’est la somme de ces petits gestes qui crée notre environnement, notre univers.

En effet, s’il y a bien une certitude que nous pouvons avoir sur cette Terre, c’est que notre passage est éphémère. Nous allons tous mourir. Ça, nous le savons depuis toujours. Alors, un peu avant, un peu après, ce n’est pas ce qui change fondamentalement la donne. De toute façon, des évènements dramatiques ont toujours existés, et nous n’avons jamais été à l’abri d’une tragédie. Simplement, nous avons toujours feint de l’ignorer. Panem et circens, du pain et des jeux, telle était la demande du peuple à César.  C’était la stratégie choisie pour oublier que nous étions sujets à ces malheurs qui pouvaient nous tomber dessus à chaque instant. Mais ce n’était qu’une fuite, universellement mise en œuvre. Parfois, prendre conscience de l’aberration de cette situation pouvait entraîner un changement profond. Ainsi, ce serait lors d’une promenade à l‘extérieur de son palais que le prince Gautama Siddartha prenait conscience de l’existence de la maladie et la mort, ce qui allait le décider à aller chercher un sens à sa vie et à revenir illuminé de sa quête, et devenir le Bouddha.  Mais cela reste une exception. La règle est de se voiler la face et de se boucher les oreilles. Mais lorsque l’agitation est trop forte, il ne devient plus possible de s’isoler complètement.

Et c’est ce qui se passe en ce moment. Il devient de plus en plus difficile de ne pas voir ces réalités que nous avons voulu nier. Vivre dans l’inconscience totale devient plus délicat chaque jour. On trouve bien sûr des personnes qui ne se focalisent que sur leurs prochaines vacances ou la saison de football, et ils sont probablement encore majoritaires, mais il faut pour cela plus d'énergie pour fermer les yeux et se boucher les oreilles.

L’autre voie est de vivre davantage dans la conscience. Et c’est une valeur émergente. La montée des notions écologiques, éthiques, humaines, en est le reflet. On peut ainsi citer les créatifs culturels, qui représentent une proportion non négligeable et grandissante de la population, et observer cet élan collectif discret mais néanmoins puissant qui se fait jour. Individuellement ou collectivement, le mouvement grandit doucement. Une petite bougie par personne, ça se voit de loin dans les nuits les plus sombres. Et lorsque les porteurs de lumière se rassemblent, ça finit autour d’un grand feu, qui réchauffe bien des cœurs.

Dans notre métaphore, la petite flamme peut simplement être un sourire. Et ça, nous avons le choix à chaque instant de l’offrir, ou non. C’est notre libre arbitre. C’est aussi notre pouvoir.  

 

Hervé

Le cyclamen Blanc

 Kundalini yoga et ateliers de connaissance de soi

 

Commentaires  

 
0 #1 86Angeline 08-08-2017 11:51
I see you don't monetize your blog, don't waste your traffic,
you can earn additional cash every month because you've got high
quality content. If you want to know what is the best
adsense alternative, type in google: adsense alternative Mertiso's tips
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir