11/11 Faire entrer sa vie dans la méditation
 

 

Il m'est arrivé durant un stage, de croiser une personne qui s'acquittait avec agitation, et même énervement, d'une simple tâche ménagère à accomplir. Visiblement, elle était très pressée. Je pensai alors qu'elle avait quelque chose d'important et d'urgent à faire.

Dix minutes plus tard, je fus très étonné de trouver cette même personne assise en méditation, dans une pratique collective ouverte à tous et sans contrainte d'horaire.

 

La justification de son énervement était de se dépêcher pour pouvoir aller méditer et retrouver le calme.

 

La pratique formelle de la méditation a pour but d'apprendre à calmer le mental. Cet état méditatif, cet esprit apaisé, cette respiration calme, sont ensuite exportables en tous lieux et à tout moment. Tel est vraiment le cadeau de la pratique.

 

Le but n'est pas de faire entrer la méditation dans sa vie, mais bien de faire entrer sa vie dans la méditation.

Il ne s'agit pas de tenter de caser au chausse-pied un instant de méditation dans un planning surchargé de choses à faire, mais d'entrer dans un autre état d'être.

 

S'énerver et se stresser n'est pas en harmonie avec l'esprit de la méditation. Pourtant, force est de constater que le comportement décrit ci-dessus n'est pas exceptionnel. Nous avons bien souvent des emplois du temps surchargés qui ne laissent guère de temps pour s'assoir dix minutes ou trois quart d'heure à ne "rien faire".

 

Et c'est justement un des cadeaux de la méditation. Nous obliger à repenser notre planning, nos priorités, pour accéder à un autre rapport au temps. C'est comme pour prendre le vélo à la place de la voiture. Pour remplacer la voiture par le vélo pour un trajet d'une dizaine de kilomètres, il est nécessaire de libérer environ dix minutes. Cela n'est pas accessible aux personnes hyper-speedées qui pensent ne pas avoir le temps.

 

Pourtant, la qualité de vie qui découle d'avoir su trouver l'espace pour méditer ou prendre la bicyclette justifie largement l'effort que demande la réorganisation de son temps.

 

Et tant pis si on regarde un peu moins la télévision ou si on laisse davantage l'auto au parking. La santé et le porte-monnaie ne s'en porteront que mieux.

 

Bon cheminement, et bonne route (à vélo)

 

Note : pour plus d'info sur l'utilisation du vélo, je vous recommande mon livre "DE LA VOITURE AU VELO, en route vers le changement", éditions Dangles

http://www.amazon.fr/voiture-au-v%C3%A9lo-Herv%C3%A9-Bellut/dp/2703308728

Hervé

Le cyclamen Blanc

 Kundalini yoga et ateliers de connaissance de soi

 

Commentaires  

 
0 #1 Annabel 02-11-2011 17:56
"Le but n'est pas de faire entrer la méditation dans sa vie, mais bien de faire entrer sa vie dans la méditation." ou comment les Occidentaux ont encore beaucoup de chemin à faire et de choses à comprendre... On s'ouvre à ces pratiques mais il est ben difficile de modifier ses habitudes.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir