12/11 une once de pratique

"Une once de pratique vaut des tonnes de théorie". Voici un adage bien connu en yoga qu'il est hautement recommandé de suivre, en vue d'éviter plusieurs écueils.

 

Cette question peut bien sûr être abordée avec une métaphore très simple. Comment expliquer le goût de la banane à quelqu'un qui n'en a jamais goûté ?

Il est possible d'y passer des heures, de multiplier les comparaisons, essayer plusieurs approches dont celle, pourquoi pas, de l'analyse chimique des composants de la banane.

Mais il est plus simple de faire goûter un morceau.

 

L'expérience surpasse tous les mots.

 

Il en est de même en kundalini yoga. La pratique éclaircit le chemin et simplifie les choses. Elle s'adresse au corps, qu'elle renforce et assouplit. Ce dernier communique ensuite en direct à l'esprit, qui peut alors vivre de nouvelles prises de conscience.

Lorsque la pratique précède la théorie, celle-ci devient plus limpide, les pensées sont plus fluides. En méditation, l'agitation mentale laisse la place à l'inspiration, voire à la créativité. Et sur nos chemins personnels, elle simplifie les compréhensions en clarifiant les situations.

 

La pratique se vit au quotidien. De façon formelle au début, pour donner une solide impulsion à ce qui peut devenir un véritable changement de valeurs, et donc de mode de vie. Ensuite peut venir une adaptation, un apprivoisement de la pratique pour coller parfaitement au parfum de chacun. Comme à vélo, après une phase d'effort pour acquérir une certaine vitesse, il suffit juste de continuer à pédaler pour ne pas chuter.

 

Mais attention à ne pas s'endormir.

 

S'il est vrai que les prises de conscience accompagnent la pratique, et sont un bon indicateur du chemin parcouru, il faut être vigilant à ne pas confondre la carte et le territoire. Continuer à chercher des compréhensions tout en arrêtant progressivement la pratique est une façon courante de retomber dans les agitations mentales stériles, tout en se donnant l'impression qu'on continue le cheminement. C'est un biais sournois et pernicieux dans lequel il est très facile de tomber.

 

La parade est simplement la vigilance, avec un minimum de discipline.

 

Reprenons nos deux images. A vélo, si on diminue l'effort sur les pédales, il est possible de continuer à avancer et rester en équilibre, pour peu que le terrain s'y prête. Mais à la moindre montée, le vélo s'immobilise et c'est la chute. De même, le passage de l'état de veille à celui de sommeil est très doux. On ne s'en rend pas compte puis, d'un coup, on s'apperçoit qu'on a dormi. Si c'est dans le lit, ça va, mais si c'est au volant…

 

La meilleure solution ? Écouter l'adage.

 

Bonne pratique

Hervé

Le cyclamen Blanc

 Kundalini yoga et cercles de tantra

 

 

 

Commentaires  

 
0 #1 rousteing dominique 12-12-2011 12:57
Merci Hervé pour tes éditos ....que j'adore....tout comme ton site d'ailleurs.
Simplicité, clarté, structure, tout y est agréable...comme ton sourire.
J'espère que tu vas bien, au plaisir de se croiser ici ou là....

Amrita.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir