02/12 La puissance des mantras (1) le son ONG

Edito de février 2012 :  La puissance des mantras (1) le son ONGHerve Bellut professeur de kundalini yoga

 

Les mantras font partie des éléments les plus caractéristiques du kundalini yoga.

Ils constituent à la fois ce qui interpelle lors de la première rencontre de ce yoga un peu particulier, et ce qui séduit rapidement, à en juger par les témoignages de nouveaux pratiquants.

 

Il est vrai qu'ils représentent un véritable joyau, très puissant dans ces effets, que nous allons essayer d'exposer, pour autant que ce soit possible puisqu'en ce domaine, n'oublions pas, rien ne vaut l'expérience.

 

Avant tout, rappelons qu'un mantra est un mot ou une série de mots exprimés dans une langue sacrée, c'est-à-dire un langage nous venant d'une sagesse ancestrale qui savait associer chaque mot, à travers sa vibration, à sa signification. L'image la plus proche pourrait être certaines onomatopées en relation avec des sons émis par l'homme, comme "ouf" qui émet un soupir de détente, ou le vigoureux "aïe", dont l'attaque sonore est aussi rapide que l'évènement le déclenchant.

Mais le français n'est pas une langue sacrée, et est donc très limitée sur ce plan. On découvre avec la pratique que les mantras sont porteurs d'une connaissance de l'homme et, disons-le, d'une sagesse,  qui continuent de surprendre avec la pratique.

 

Nous parlions de leurs effets, commençons par le début : la réaction d'un novice.

Les mantras surprennent. Souvent agréablement, ils représentent la cerise sur le gâteau "cours de yoga". Mais parfois, c'est le contraire. Ils font fuir. Certains participants à un premier cours ne sont pas revenus, justement à cause des mantras. Une fuite étant toujours causée par une peur, cette réaction dénote un conditionnement, une limitation, et sa prise de conscience permet toujours d'avancer sur les chemins individuels. C'est déjà ça de pris.

 

Ceux qui ne sont pas rebutés par des peurs peuvent alors expérimenter ces mantras. Ils sont surprenants par leurs variétés et leurs effets. Nous allons en observer certains. Plutôt que de chercher à retranscrire un enseignement ancestral tel qu'on peut en trouver dans des livres traitant du sujet, je me contenterai de faire partager quelques observations que chacun peut faire en pratiquant.

 

Tout d'abord, remarquons que les mantras sont utilisés pour leur vibration sonore. En faisant vibrer les sons émis, on fait résonner le corps ou certaines parties. Considérons donc en préambule que le monde est vibration. On retrouve ces notions aussi bien dans les écritures sacrées (au commencement était le verbe…) que dans la physique, avec les ondes électromagnétiques comme porteurs de la force de même nom, les ondes sonores et, finalement, toute propagation de signal entraînant un phénomène vibratoire.

 

Alors, en route pour les observations.

 

Commençons par le mantra "ONG".

C'est le premier mantra, utilisé dés l'ouverture de chaque cours de kundalini yoga. "ONG" est l'énergie créatrice. Il est recommandé de le prononcer en mettant la bouche en "O" pour faire vibrer le troisième œil, situé entre les deux sourcils. On peut constater que bien souvent, les exercices pratiqués en chantant ce mantra augmentent l'effet de la vibration en créant un influx sanguin plus important dans cette zone. Ce sera le cas par exemple lorsque, assis sur les genoux, mains entrelacées dans le dos, on pose le front au sol tout en tendant les bras vers le ciel, en prononçant un long "ONG, SO ONG".

A bien expérimenter, on se rend compte que ce son est la façon la plus efficace de faire vibrer cet endroit (c'est facile d'en faire l'expérience en passant progressivement d'un "A" sonore qui vibre au niveau de la gorge à un "ONG" nasalisé). Or, la physionomie nous apprend l'existence dans cette zone de la glande pinéale, qui sécrète la sérotonine (hormone qui joue un rôle dans le sommeil et la détente) et de la glande pituitaire, chef d'orchestre hormonal (un peu plus éloignée il est vrai).

 

L'expérience se situe au niveau du ressenti, mais nous constatons qu'il n'y a pas contradiction avec des concepts purement mentaux tels qu'exposés ci-dessus.

 

Coïncidence, hasard, ou véritable sagesse ancestrale ? A chacun de se faire son opinion.

 

Les mois prochains, nous verrons ce que nous pouvons observer concernant les mantras "SAT NAM", "HAR HAR HARI", et "WAHE GURU".

 

Bonne pratique

Hervé Bellut

Professeur de kundalini yoga

Lire d'autres éditoriaux

 

 

 

 

Commentaires  

 
0 #1 Claudia YogaPassion 12-04-2016 13:52
Bonjour Hervé,

Je suis Claudia, professeur de Vinyasa Yoga à Paris et donc l'une de vos collègues :-)

Je viens de découvrir votre blog et j'ai été passionnée par sa lecture.

Cet article a notamment fait écho en moi car j'ai récemment traité des mantras sur mon propre blog.

Pour ma part, j'avoue avoir ressenti ce que vous décrivez au début : de la peur mais aussi de l'étonnement et une incompréhension face aux mantras proposés dans les 1ers cours de Yoga que j'ai suivis. Je ne m'étais pas sentie à l'aise d'entendre des sons que je ne comprenais pas, et encore moins de les répéter. Maintenant que je suis plus expérimentée, je me trouve fascinée par certains mantras, en particulier le mantra de la paix et le mantra Sa Ta Na Ma du Kundalini...

Je vais continuer à explorer votre blog avec plaisir.

Namaste
Claudia de YogaPassion
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir