07/13 contamination des inconscients

Contamination des inconscients

Une personne me parlant de sa fille en difficulté avec son fils hyperactif m’a demandé conseil aujourd’hui.

Dans ma réponse, j’indique l’importance de l’état de la maman, qui se transmet à son enfant par contamination des inconscients, et qui peut constituer le premier levier pour améliorer la situation. En travaillant sur soi, on peut agir simplement sur l’autre.

Voyons comment cela fonctionne.

Tout d’abord, rappelons cette évidence, l’inconscient, qu’on peut également nommé le subconscient, concerne ce qui n’est pas conscient. En revanche, ses effets remontent à la surface, telle la face visible d’un iceberg. Par exemple, un état anxieux peut avoir une origine cachée et une manifestation décalée, comme une colère passée injustement sur un proche. On ressent assez facilement l’état émotionnel d’une personne, sans forcément le comprendre ou l’analyser, ni même en prendre conscience.

S’il est probable qu’il existe des modes de communication n’utilisant pas les cinq sens, mais se situent au niveau des plans plus subtils, nous pouvons également observer et comprendre que d’autres canaux existent et sont plus facilement observables.

Prenons le cas d’une personne énervée. Sa respiration est courte et nerveuse, certains muscles sont contractés, par exemple au niveau des trapèzes, des épaules, des mâchoires, le ton de la voix, influencé par les tensions internes, est différent que dans un état de détente. A contrario, quelqu’un de calme est apaisant. On le sent facilement détendu et posé, sans forcément savoir pourquoi ni comment. Disons qu’il rayonne son calme et sa détente.

A partir de ces deux cas, observons ce qui se passe. En présence d’une personne énervée qui, de par son état, contracte inconsciemment certains muscles, nous voyons, ou plus largement nous percevons, ces contractions qui se traduisent par de toutes petites modifications d’attitude que nous ne réalisons pas consciemment. Mais notre inconscient, qui aurait adopté des contractions similaires, les perçoit, et les retransmets par mimétisme inconscient. Il en est de même pour le souffle, le ton de la voix, la posture… C’est pour cela que nous ressentons les tensions d’une personne tendue, mais également un soulagement auprès d’une personne détendue.

Partons à présent de la réponse que j’ai faite à cette demande d’information concernant un enfant hyperactif :

« Un enfant hyperactif est toujours une difficulté pour les parents, car il leur demande beaucoup, ce qui peut se traduire par du stress, des tensions et de l'énervement, propices à stimuler plus encore l'enfant, ce qui entraîne une spirale divergente.
A l'inverse, un enfant dans un environnement apaisé aura tendance à moins augmenter son hyperactivité. Cela se situe aussi bien au niveau physique, c'est-à-dire calme sonore (pas de télévision), couleurs douces (feng shui), qu'émotionnel, cad relations avec des personnes calmes et détendues...
Sur ce dernier point, c'est par la contamination des inconscients que le calme des parents peut se transmettre aux enfants. Cela entraîne qu'un des meilleurs leviers dont disposent les parents est de développer en eux-mêmes le calme et la quiétude qu'ils pourront ensuite rayonner et transmettre à leur enfant, mais également à tous leurs proches. »

En tant que mammifères, et à la différence des reptiles, nous sommes des êtres sociaux, avec des codes et des lois invisibles, de hiérarchie, de domination, de solidarité et de prise de pouvoir. Qu’on le veuille ou non, chacun a sa place, et a tendance à y rester, à la garder, sans perturber l’ensemble, à savoir le groupe. Cela entraîne une certaine inertie, et c’est pour cela que les démarches de développement personnel demandent toujours un certain courage.

Prenons le cas d’une personne ayant subit une forte pression dans sa jeunesse, qui se traduit par une sorte d’effacement permanent face à l’autre. Petite voix, tête baissée et regard fuyant, épaules baissées en signe de soumission… Un travail personnel, quelle qu’en soit la forme, et il n’en manque pas aujourd’hui, peut se traduire par une prise de conscience de ces attitudes et l’envie d’en changer. Mais ce sera alors rendu difficile par l’attitude du groupe, en pratique de ses proches, qui s’opposera à toute perturbation, ce qui entraîne immanquablement des réactions de « remise en place ». Cela concerne alors toute perturbation, toute modification, qu’elle soit très visible, comme parler fort au lieu de faiblement, ou plus subtilement, comme oser se redresser. Nous en reparlerons.

C’est un grand programme, une belle aventure à laquelle chacun peut s’atteler, avec un élargissement de l’espace de vie à la clé.

 

Bon cheminement

Hervé Bellut, professeur de kundalini yoga et thérapeute, auteur du livre l'éveil des consciences, transition vers une nouvelle ère, éditions Dangles

 

 

 

 

Commentaires  

 
0 #1 da silva 02-07-2013 08:33
Merci Hervé pour cette explication de la contamination des inconscients.. comment dire ... c'est une évidence (ou pas d'ailleurs) qu'il n'est pas facile de traduire par des mots .... Or tu as su très bien le faire. Encore une occasion pour être encore plus attentif à soi. Encore merci.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir