CHARLIE la manif POUR

CHARLIE : la manif « POUR »

Plus de trois millions de français ont défilé dimanche 11 janvier en hommage aux victimes de l’attentat contre la rédaction de CHARLIE HEBDO.

L’origine étant un acte violent et inexcusable, on pouvait s’attendre à des réactions proportionnées, à des débordements de violence comme nous nous y sommes habitués, et ce d’autant plus que cette situation n’est pas nouvelle et que la  peur et l’exaspération couvent et se développent subrepticement dans notre société depuis de nombreuses années.

Pourtant il n’en fût rien. Pas de débordements, pas de slogans violents, juste une foule immense défilant dans le calme pour soutenir les valeurs auxquelles nous sommes attachées. Ce n’était pas une manifestation « CONTRE ». Contre la violence, la barbarie, la haine, certaines communautés ou façon de penser, la liste peut être longue, nous y sommes familiers.

Non, c’était une manifestation « POUR ». Pour la liberté d’expression, pour la fraternité, pour l’émergence d’une nouvelle conscience et de nouvelles façons de vivre ensemble. Car nous l’avons compris, il devient à présent indispensable de vivre ensemble, d’effacer nos rancœurs et d’accepter nos différences. Et l’expression de l’énergie du cœur, de l’amour, de la fraternité, a également un rôle à jouer, et c’est ce qui s’est exprimé dimanche.

Depuis (une semaine plus tard), le débat fait rage. Les vieux réflexes égoïstes semblent vouloir effacer ce beau mouvement d’éveil, tandis que d’autres, au contraire, creusent des pistes en continuité avec cette volonté de fraternité et de compréhension. On en appelle à l’instruction pour tous comme LA solution à la montée des intégrismes. C’est vrai que l’instruction favorise la compréhension de l’autre et que l’ignorance, mais surtout des conditions de vie très difficiles, sont le ferment d’un sentiment de jalousie et d’un désir de vengeance.

Pourtant, il existe une solution bien plus puissante que l’instruction. C’est l’amour. En effet, que dire de l’instruction si elle se traduit par la fabrication d’élites ne désirant que servir leurs propres intérêts égoïstes, en occupant alors des postes importants dans une société creusant les écarts et les injustices ?

Le jeune malien musulman qui a sauvé plusieurs personnes de confession juive lors de l’attaque de l’hyper casher a-t-il agit à partir de son instruction ou depuis son cœur ?

C’est avec cette énergie, depuis cet élan du cœur qui s’est exprimé dimanche qu’émergera quelque chose qui puisse nous redonner de l’espoir. Car, alors même que nous sommes tous fragiles face à nos peurs, nous disposons également de cette possibilité de s’ouvrir aux autres, de partager. Nous avons tous en nous comme un petit commutateur qui nous permet de basculer vers la peur, qui entraîne la haine, ou vers la confiance, qui invite l’amour. Nous pouvons tous y contribuer, tout d’abord en acceptant, comme le disait C.G. Jung, de regarder et nettoyer nos propres zones d’ombres. Plus nous serons nombreux à le faire, mieux la lumière pourra jaillir.

Bon cheminement à tous

Hervé Bellut, professeur de kundalini yoga et thérapeute,

Auteur du livre l'éveil des consciences, transition vers une nouvelle ère, éditions Dangles.

Note : Ce texte peut être diffusé et reproduit, à condition de ne pas le modifier et d’en signaler la source.

Pour recevoir notre newsletter, inscrivez-vous sur le site www.yogatoulouse.org

Note : Vous recevez ce courriel parce que vous êtes inscrit(e) sur une liste de diffusion du Cyclamen Blanc. Si vous ne souhaitez plus recevoir notre newsletter, il vous suffit de cliquer sur "Unsubscribe" ci-dessous

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir